Vous souhaitez être écouté ? Commencez par mieux écouter

Initiation à l’écoute active

Ecouter est un art car c’est contre nature, ce n’est pas un besoin.

A l’inverse, parler est un besoin, être écouté également.

Beaucoup de personnes pensent savoir écouter mais peu d’entre elles accueille l’autre sans aucun jugement, en s’oubliant, en se plaçant en mode découverte avec un désir profond de savoir où en est l’autre, quels sont ses ressentis, ses désirs, les décisions qu’il doit prendre, ce qui le met en joie ou en difficulté, non pas pour pouvoir lui donner des conseils mais juste pour accuser réception de ce que l’on a entendu et faire preuve d’empathie, que l’interlocuteur se sente compris et alors créer un lien véritable.

Comprendre l’autre ne signifie pas être d’accord, c’est ce qui rend l’écoute difficile car parfois on n’a plus envie d’écouter quelqu’un qui dit des choses qui nous font réagir.

Quand on agit ainsi on n’est pas dans l’écoute mais dans l’égo.

La méthode d’écoute active permet justement de bien reformuler ce qu’on a compris de ce que vit l’autre, ce qui l’habite à tel moment de sa vie.

On peut dire « Je comprends, je sens que cela te met dans tel état » même si pour soi-même les mêmes causes n’engendrent pas le même état, dire  « c’est difficile pour toi » sans juger que l’autre se noie dans un verre d’eau, c’est cela l’écoute.

Pour écouter vraiment il faut se rendre disponible pour l’autre, puis faire silence.

Parfois pour monter à l’autre qu’on le comprend on ne peut pas s’empêcher de faire référence à une situation vécue ou observée et on revient inévitablement sur soi…Ah EGO quand tu nous tiens !

Oublions-nous, taisons-nous. Concentrons-nous sur ce que l’autre dit et ce qu’il ne dit pas car écouter c’est entendre ce que l’autre ne dit pas, par sa posture, ses manquements, savoir poser les bonnes questions, ouvertes, fermées, alternatives pour l’aider à accoucher de ce qui le préoccupe.

Ecouter l’autre pleinement c’est lui permettre de trouver seul des solutions à une situation difficile, c’est un cadeau à offrir à un collaborateur que l’on souhaite responsabiliser par exemple, un adolescent qu’on souhaite voir grandir et prendre du recul.

Il n’est pas nécessaire de voyager loin pour faire du tourisme, l’écoute est une forme de voyage initiatique qui nous offre de belles découvertes.

Quand on croise un étranger, dans un pays lointain on va adopter plus facilement une posture d’écoute car les différences physiques et d’environnement nous portent à décoder le fonctionnement de l’autre pour mieux s’y adapter.

Alors si nous décidions d’accorder ce temps de découverte sincère et profond, dénué de jugement à celui qui est près de nous, notre enfant, conjoint ou collègue le plus proche ?

On peut y prendre goût très rapidement et par l’écoute développer notre intelligence émotionnelle.

Si vous souhaitez creuser ce sujet je vous recommande vivement de lire « L’art d’écouter » de Patrice RAS.

Ouvrir son cœur en plus de ses oreilles, c’est cela l’écoute active qui change tout.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *